Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Papillon Bleu s'est rendu à Taoujout .

Taoujout est un petit village berbère rattaché au gouvernorat de Gabès. Bien souvent, on le connait de nom, mais pour s'y rendre c'est une toute autre affaire car le village est excentré !

ça vous dis de vous y rendre ? C'est très simple, il vous suffit d'aller à Matmata, puis de Matmata, il suffit de vous rendre à Tamezret (un autre village berbère). Arrivé à Tamezret, il existe une petite route goudronnée de 3 kilomètres qui vous conduit tout droit à Taoujout.
Si vous vous souvenez bien, Papillon bleu vous a parlé de Taoujout dans l'article
consacré à Zraoua Ancienne. Effectivement des sommets de Taoujout on peut apercevoir le village abandonné de Zraoua Ancienne, des excursions à dos d'ânes peuvent être organisées entre ces deux villages.

Arrivés à Taoujout, ce qui vous marquera c'est la clarté du jour, la beauté du
paysage mais surtout la joie et la bonne humeur des enfants. Sur mon
chemin, j'ai croisé des enfants heureux, l'un d'entre eux chantait et
dansait seul, d'autres couraient, d'autres jouaient avec un petit chien appelé
Driss.
Au sommet de Taoujout, il y a le Marabout de Zakara, ce marabout était
autrefois tenu par la famille Taoujoutis, vous pouvez escalader et aller
perpétrer les traditions, en allumant une bougie et en faisant une offrande à
cette ouliya ! Entre 1992 et 1994, les femmes de Taoujout étaient intégrées à
un programme de développement financé par l'ambassade du Canada via le
FCIL (Fonds Canadien des initiatives locales).
Il s'agissait d'un programme d'aide à la formation, production et commercialisation des produits locaux. 26 femmes ont profité de ce projet en confectionnant des beaux tapis selon la tradition de Taoujout.

Les tapis de Taoujout n'ont rien à envier aux tapis de Toujène, ils sont légers, colorés et faciles d'entretien.
Le FCIL intervenait en amont en mettant à leur disposition la matière première et en aval en commercialisant les tapis, la commercialisation pouvait par exemple prendre la forme d'exposition vente sur Tunis.

Aujourd'hui les femmes de Taoujout, ne tissent que pour elles mêmes. En effet, la tradition veut que la jeune mariée ait des tapis traditionnels dans son trousseau de mariage.
Selon les femmes Taoujoutis, le tissage est un métier dur et qui ne rapporte pas d'argent, de plus les touristes s'arrêtent à Tamezret et s'aventurent très peu vers Taoujout. Les femmes de Taoujout seraient prêtes à se remettre au travail contre un revenu garanti, et une aide à la commercialisation directe au client final. Elles souhaitent travailler chez elles (et non pas dans un espace communautaire), à leur rythme pour pouvoir éduquer leurs enfants, et continuer à s'occuper de leur terres et troupeau.

On assiste donc à un savoir faire qui risque de se perdre d'ici quelques années, si aucune solution éthique, équitable et responsable n'est mise en place.
Pourquoi ne pas penser à un petit programme de formation "accueil chez l'habitant" destiné à la population, il serait alors intéressant de recevoir des touristes pour deux ou trois jours, et il serait possible de proposer des initiations au tissage, et à la cuisine berbère, ainsi que des parcours à dos d'ânes pour rejoindre Zraoua Ancienne.

Papillon Bleu vous invite à partager avec sa petite balade dans ce magnifique village, d'autres photos seront mises sur la page facebook.

Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Sur les traces de Taoujout
Tag(s) : #Villages Berbères

Partager cet article

Repost 0